background image
TI : La modélisation du risque de contamination d'un aliment emballé
27
70
V
E
R
S
I
O
N
2
:
F
e
b
r
u
a
r
y
8
,
2
0
0
7
Figure 2-11. Interface html pour la spécification des paramètres de simulation pour chacun des
compartiments utilisés dans AROMA.


3 Approches pour la surestimation du risque de
contamination
Cette partie discute les approximations successives qui permettent d'évaluer le risque de
contamination des aliments en partant des hypothèses les plus pessimistes. Cette démarche
itérative complexifie progressivement le modèle en fonction du résultat obtenu à l'étape
précédente (la contamination même surestimée est-elle acceptable ?) et des connaissances
disponibles. On notera toutefois que la complexification ne garantit pas nécessairement une
plus grande précision dans l'estimation finale de la contamination. En effet, un modèle
complexe et plus réaliste sera beaucoup plus sensible à l'incertitude sur les paramètres
initiaux. Il existe un optimum que l'on se propose de définir pour les matériaux monocouches
et multicouches.
3.1 Fonctions objectifs
En prenant l'exemple des matériaux monocouches (partie 2), les fonctions objectifs décrites
sont la prédiction de
0
,
,
, ,
P Fo
F Fo Bi K L C
C
=
ou de
max
0
P Fo
C
=
tel que
max
0
,
,
, ,
P Fo
F Fo Bi K L C
C
SML
=
=
où SML
est une limite de migration/contamination spécifique définie par la réglementation ou par
d'autres considérations. Le choix de l'une ou l'autre des fonctions objectifs dépendra du
contexte. L'industriel de l'emballage, qui aura une bonne connaissance de la formulation de
son matériau, préfèrera évaluer
0
,
,
, ,
P Fo
F Fo Bi K L C
C
=
en fonction de l'application attendue : type de
contact, temps de contact et d'une estimation précise de
0
P Fo
C
=
. L'objectif final sera de
comparer la valeur estimée (possiblement surestimée) de
0
,
,
, ,
P Fo
F Fo Bi K L C
C
=
, notée
0
,
,
,
,
^
P F o
F
F o B i K L C
C
=
, avec la SML. A contrario, l'industriel alimentaire, qui dispose de moins
d'informations sur la matériau d'emballage, préfèrera obtenir une valeur estimée
(possiblement sous-estimée) de
max
0
P Fo
C
=
, notée
m a x
0
^
P
F o
C
=
, en supposant que la contamination est