background image
TI : La modélisation du risque de contamination d'un aliment emballé
29
70
V
E
R
S
I
O
N
2
:
F
e
b
r
u
a
r
y
8
,
2
0
0
7
Groupe de scénarios
nombre
de
scénarios
Principales hypothèse(s)
A
1
extraction totale (pas de partage et pas d'effet cinétique)
B
1
effet de partage et pas d'effet cinétique
C
4
pas d'effet de partage et effets cinétiques
D
4
effet de partage et effets cinétiques
Tableau 3-1. Groupes de scénarios pour l'évaluation de la contamination par les matériaux monocouches
Figure 3-1. Arbre des scénarios pour l'évaluation de la contamination par les matériaux monocouches.
Les encarts présentent un niveau supplémentaire du détail de l'arbre à décision multi-attributs. Un
scénario est constitué par un chemin incluant de 1 à 3 étapes et liant les valeurs des paramètres à chacun
des niveaux d'analyse.
La hiérarchisation des scénarios B et C est variable. En notant,
B
F
C
et
C
F
C
les estimateurs de
la contamination de
F
suivant les scénarios B et C respectivement, on obtient:
=
-
=
=
=
+
+
*
*
0
1
0
1
1
1
C
P t
F
B
F
P t
C
L v
C
L
v
K
C
C
K
L
(32)
L'inégalité
C
B
F
F
C
C
>
est obtenue seulement quand
>
+
*
K
v
L
K
.
Ainsi, le scénario B
conduit sûrement à une surestimation plus grande de
F
C
quand
K > L (exemple : matériaux
polyoléfines en contact avec un aliment gras). En revanche, le scénario C semble davantage
approprié pour les polymères vitreux en contact avec les aliments aqueux. La seule condition
est que le coefficient de diffusion doit être également surestimé.
3.2.3 Application à l'estimation de
max
0
P Fo
C
=
Des surestimations trop grandes de
F
C
(ou d'une manière équivalente des sous-estimations
trop grandes de
max
0
P Fo
C
=
) sont seulement souhaitables pour des évaluations grossières. Dans ce
contexte, les scénarios A et B sont particulièrement appropriés puisqu'ils sont définis par des