background image
Olivier Vitrac et Catherine Joly
30
70
solutions analytiques. Pour les scénarios A, B et C et D, les marges de sécurité, définies
par
, , ,
k
F
F
k A B C D
C
C
=
, sont données par :
+
*
1
K
L
K
v
,
*
1
v
,
+
*
*
K
v
L
K
v
,
*
*
v
v
.
3.2.3.1
Abaques
En relation avec les résultats simulés présentés sur la Figure 2-2, la Figure 3-2 représente
l'estimation de
max
0
P Fo
C
=
en fonction de
*
1 v
-
pour les scénarios A, B, C, D. Le complément de
*
v
,
*
1 v
-
, est homogène à un degré d'avancement de réaction et est particulièrement adapté
pour caractériser la contribution cinétique. L'effet de la contribution temporelle se lit ainsi de
gauche à droite et une surestimation cinétique est obtenue en choisissant une valeur de
*
1 v
-
à gauche de la valeur attendue de
*
1 v
-
. Les scénarios A et B conduisent à des lignes
horizontales parce que leurs prédictions sont indépendantes des contributions cinétiques. Les
valeurs estimées de
max
0
P Fo
C
=
évaluées par les scénarios C et D augmentent par contre de
gauche à droite. Les courbes prédites par les scénarios C sont toujours situées au-dessous de
celles prédites par les scénarios D. Sur toutes les sous-figures de la première rangée de la
Figure 3-2, les scénarios C sont donc représentés par une unique courbe très proche de celles
prédites par les scénarios D quand
K=5. Réciproquement, dans toutes les sous-figures de la
seconde rangée de la Figure 3-2, les scénarios D apparaissent comme une seule et unique
courbe au- dessus de toutes les autres et proches de celle prédite par le scénario C quand
Bi=10
4
.
Figure 3-2. Valeurs prédites
max
0
P Fo
C
=
par les scénarios A (lignes en pointillés), B (lignes en tirets), C
(lignes en point-tiret), D (lignes continues). La première rangée de figures regroupe les effets combinés de
K
et L tandis que la seconde regroupe les effets de K et Bi.