background image
TI : La modélisation du risque de contamination d'un aliment emballé
35
70
V
E
R
S
I
O
N
2
:
F
e
b
r
u
a
r
y
8
,
2
0
0
7
Figure 3-4. Profils de concentration sans dimension (position supérieure), et cinétique de désorption
(position inférieure, (C
F
et
*
v
) pour deux valeurs typiques de Fo et pour 5 structures typiques de
bicouches détaillées dans le tableau 2. La configuration codée [ 1 1]-[1 1 ] est la configuration de référence
et est équivalente à une structure de monocouche avec un contenu initial semblable. L'interface F-P est
située à la position x * = 0.
3.3.3.2
Approximations proposées pour surestimer la contribution cinétique
*
v
La surestimation de la contamination en présence d'une incertitude importante sur les valeurs
de
{ }
0
i
i n
k
<
s'appuie sur « dires d'expert » du type :
-
la substance a plus (ou moins) d'affinité avec la couche immédiatement en
contact ;
-
la couche faisant l'objet d'une évaluation est à droite (ou à gauche) de la
couche
j (voir Figure 2-4).
Les approximations sont basées sur une surestimation de la contribution individuelle de
chaque couche
j à partir d'une analyse des effets « barrière » ­ associés aux couches j-1, j-
2... ­
et « réservoir » ­ associées couches à j+1, j+2... Le processus itératif est repris sur la
Figure 3-5a.

Parce que l'approximation de l'effet réservoir dépend du niveau de formulation des couches à
droite, les approximations sont tout d'abord analysées pour des couches en contact supposées
vierges. Le cas d'une couche réservoir (à droite) formulée est analysé séparément. On notera
que l'effet barrière (à gauche) est minimisé de manière sûre en supposant que les couches à
gauche sont vierges.