background image
TI : La modélisation du risque de contamination d'un aliment emballé
39
70
V
E
R
S
I
O
N
2
:
F
e
b
r
u
a
r
y
8
,
2
0
0
7
résultat du cumul est finalement comparé au résultat obtenu en simulant le transport de masse
dans la structure complète du tricouche (Figure 3-6d, h et l). Les profils surestimés ont
toujours une pente plus élevée à l'interface
F- P que les profils de référence de sorte que les
taux de migration sont toujours surestimés.
Figure 3-6. Approximation de la contamination pour le matériau tricouche décrit dans le Tableau 3-3: a-
h) profils de concentration (pour Fo=10
-2
et 0.2), i-l) cinétiques de désorption adimensionées. Les 3
premières colonnes présentent la contribution de chaque couche (de 1 à 3) quand elle est simulée avec les
paramètres de référence ou les paramètres de surestimation. La dernière colonne (d,h,l) compare les
résultats obtenus en simulant le matériau complet de tricouche (référence) ou à parti du cumul des
surestimations individuelles obtenues pour chaque couche.
3.4 Recommandations pour l'application des scénarios A,B,C,D
3.4.1 Scénario A : extraction totale des substances de l'emballage
La concentration maximale théorique dans l'aliment est bornée par la concentration par la
quantité initialement présente dans l'emballage. La condition d'extraction totale est rarement
rencontrée par des additifs, car elle implique une absence d'additifs dans le matériau et donc
une absence d'effet technologique de la formulation du matériau.