background image
TI : La modélisation du risque de contamination d'un aliment emballé
63
70
V
E
R
S
I
O
N
2
:
F
e
b
r
u
a
r
y
8
,
2
0
0
7
5.2.2 Temps de contact emballage-aliment
Parce que les temps de stockage domestiques ne sont généralement pas disponibles. Une
méthodologie de reconstruction à partir des volumes et fréquences d'achats des ménages a été
implémentée dans le logiciel EXPORISK. Les principes généraux sont repris ici brièvement et
détaillés à partir d'un exemple.
5.2.2.1
Principe
La reconstruction des temps de contact s'appuie sur la comparaison entre la cinétique des
achats cumulés,
{
}
1..
,
p
p
p
P
m
=
, et la cinétique de la consommation correspondante
{
}
1..
,
'
p
p
p
P
m
=
,
p
,
p
m
et
P
sont respectivement la date d'achat, le nombre cumulé d'unités achetées et le
nombre d'actes d'achat par ce même ménage.
p
m
désigne le nombre cumulé d'unités
consommées à la date d'achat à
p
et est calculé à partir de d'hypothèses de consommation
réalistes :
·
Scénario 1 :
1
p
p
m
m
+
=
(pas d'accumulation entre deux achats consécutifs)
·
Scénario 2:
1
p
p
m
m
+
(accumulation entre deux achats consécutifs).
Afin d'obtenir des données de stockage vraisemblables, le nombre d'unités consommées entre
les dates
et
ne peut dépasser le nombre d'unités achetées au temps
et toutes les
unités sont consommées dans l'ordre « premier acheté» « premier consommé ». Pour les
produits pour lesquels il existe une date limite de consommation règlementaire ou conseillé,
une borne supérieure peut également être imposée.
5.2.2.2
Exemple
Un exemple d'application du scénario 1 pour la reconstruction des temps de stockage de
yaourts natures acheté par un ménage pendant une année est illustré sur la Figure 5-3. Le
ménage considéré a acheté 45 pots de yaourt. La courbe inférieure discontinue représente les
données
{
}
1..
,
p
p
p
P
m
=
collectées et la courbe supérieure continue présente le nombre cumulé de
pots consommés théoriquement en supposant une consommation régulière entre deux achats
consécutifs. La distance entre les deux courbes représente le temps de contact, elle est bornée
par la date limite de consommation (28 jours). La distribution des temps de contact calculée
par cette méthodologie vérifie une loi de Weibull et est conforme aux hypothèses introduites
dans l'approche probabiliste de la contamination détaillée dans le Tableau 4-1.
On notera que le temps logistique nécessaire à la distribution et à la commercialisation du
produit doit également être pris en compte. En l'absence d'information, un temps de contact
minimal du fait de l'ordre de 10% de SD peut être proposé.
p
1
p
+
1
p
+